Décision britannique de coloniser l’Australie

Le capitaine James Cook avait pris possession au nom de la monarchie britannique de la façade Pacifique de l’Australie – Nouvelle Hollande – le 22 août 1770 à Possession Island située au Nord du Cap York. Et puis, plus rien pendant 18 ans.

Décision britannique de coloniser l’Australie

Ce n’est en effet que 17 ans plus tard, en 1788, qu’intervient la décision britannique de coloniser l’Australie.

Les raisons de la colonisation anglaise de l’Australie

Ce sont des raisons de gestion du royaume autant que politiques et économiques qui ont conduit l’Angleterre à entreprendre la colonisation de l’Australie.

Administration du royaume

Pendant très longtemps l’Angleterre écoulait le trop-plein de ses prisons vers ses colonies d’Amérique. Or cette possibilité se réduisit d’année et année à partir du début de la guerre d’indépendance qui commença en 1775 et qui s’acheva en 1783 par le Traité de Paris. Après l’indépendance des 13 colonies américaines ce déversoir fut définitivement bloqué.

La surpopulation carcérale qui s’ensuivit entraîna des épidémies dans les prisons, et la population était inquiète de la délinquance qui ne cessait de croître. Une colonie pénitentiaire située au bout du monde, où serait envoyée à jamais la lie de la société, paraissait une solution acceptable aux maux de l’Angleterre bien-pensante. Le lointain territoire de l’Australie apparut alors comme le moyen commode de sécuriser la société, de désengorger ses prisons et de se débarrasser de ses délinquants.

Raisons économiques et politiques

L’Angleterre redoutait que la France, qui avait déjà pris possession de la partie occidentale de l’Australie le 30 mars 1772, ne s’installe cette fois sur la façade Est, arguant du fait que de nombreuses années s’étaient écoulées depuis la prise de possession de James Cook sans signe d’occupation du territoire. Or la rivalité entre les deux pays rendait inacceptable pour l’Angleterre de se faire, pour ainsi dire, « coiffer sur le poteau » par son meilleur ennemi.

Par ailleurs l’île de Norfolk au Nord de la Nouvelle Zélande était couverte d’immense pins et de lin en grande quantité dont l’Angleterre imaginait pouvoir fabriquer des mâts, des voiles et des cordages pour ses navires et s’affranchir des importations russes via les ports de la Baltique. La mise en œuvre ultérieure de ce projet fut cependant un échec.

Aussi Londres décida-t-elle d’y installer un bagne qui répondrait aux deux principales attentes:

  • coloniser l’Est de l’Australie et empêcher les Français d’y prendre pied;
  • se débarrasser définitivement de la « vermine » carcérale.

Suivez-nous !

facebooktwittergoogle_pluslinkedinrssyoutube

Catégories

Archives

WP-Backgrounds Lite by InoPlugs Web Design and Juwelier Schönmann 1010 Wien