First Fleet

L’Angleterre avait décidé de coloniser la façade Pacifique de l’Australie en y créant un bagne. Le premier convoi de navires est ce que l’on a appelé la « First Fleet« .

First Fleet

Cette « Première Flotte », composée de onze navires et placée sous le commandement du Capitaine Arthur Phillip, leva l’ancre  de Porstmouth le 13 mai 1787. Elle était composée de:

  • Navires d’escorte: le navire amiral HMS « Sirius », et le HMS « Supply »
  • Transports: « Alexander », « Charlotte », « Friendship », « Lady Penrhyn », « Prince of Wales »,et « Scarborough »
  • Cargos: « Borrowdale », « Fishburn », et « Golden Grove ».

Le premier navire de la flotte atteignit Botany Bay le 18 janvier 1788, le dernier le 20 janvier, après 8 mois de mer. Aucun bateau ne fut perdu.

Mais le capitaine Phillip estime que Botany Bay, pas assez bien protégée, au sol pauvre et aride, ne convient pas.  Deux jours après son arrivée il explore la côte plus au Nord et trouve exactement ce qu’il cherchait, la baie que James Cook avait nommée Port Jackson et qui deviendra plus tard Sydney Cove, la splendide Baie de Sydney.

C’est donc décidé. Le 26 janvier 1788, qui deviendra plus tard la date de la Fête Nationale australienne, la colonie pénitentiaire s’installe à Port Jackson.

Rencontre avec La Pérouse à Botany Bay

En plein dans les préparatifs et les opérations de déménagement vers Port Jackson, la flotte voit à sa grande surprise arriver à Botany Bay les deux navires français de Jean François de Galaup, Comte de La Pérouse (23 août 1741 – 1788), la « Boussole » et l' »Astrolabe« .

Du côté français, on a trouvé que l’accueil anglais était plutôt froid et peu empressé, et l’on s’est étonné du refus du Capitaine Phillip d’accorder des vivres aux équipages français. A la décharge des Anglais, on doit prendre en compte le fait que les Français n’arrivaient pas à un moment idéal, au beau milieu du redéploiement de l’expédition, et que Phillip avait besoin de tous ses vivres pour nourrir la colonie pendant les premiers mois de son installation.

La Pérouse resta à Botany Bay du 26 janvier au 15 mars 1788, avant de repartir vers le Nord où son voyage prit tragiquement fin sur les récifs de Vanikoro.

Contingent de la First Fleet

La First Fleet débarque 1 373 personnes:

  • Officiers et passagers : 14
  • Équipage des navires : 306
  • Soldats (« Marines »): 245
  • Femmes et enfants des marines : 54
  • Bagnards (hommes) : 543
  • Bagnards (femmes) : 189
  • Enfants de bagnards : 22

Durant le voyage, on a compté 22 naissances et 69 décès, désertions ou mises à terre.

De 1788 à 1868, ce sont 162 000 convicts anglais qui seront déportés vers l’Australie: assassins et criminels, proxénètes, truands, incendiaires, mais aussi petits délinquants voleurs de pommes, rebelles irlandais ou écossais, vagabonds, braconniers, contrebandiers, escrocs ou faux-monnayeurs, toute une population marquée par la violence et la misère.

Ainsi commence l’histoire contemporaine de l’Australie. Certains fondaient de grands espoirs sur son devenir, tels Pierre-Édouard Lémontey qui commentait en août 1789, faisant preuve d’une remarquable prémonition :

« D’un vil ramas de forçats sortira peut-être une nation forte et laborieuse, comme autrefois un essaim de brigands fonda l’empire des Césars…. La position de la Nouvelle-Hollande en fera un jour le rendez-vous de l’univers. Une colonie Anglaise en appellera bientôt d’autres sur ses côtes fertiles ; la Chine y déposera peut-être ce superflu de population qui est la cause de sa faiblesse ; le solitaire Japonais viendra s’y mêler à la grande famille humaine ; l’Européen et le Malais, l’Américain et l’Asiatique s’y rencontreront sans étonnement. »

(Pierre-Édouard Lémontey, Éloge de Jacques Cook, Paris, Imprimerie Nationale, 1792, pp.42, 52).

Suivez-nous !

facebooktwittergoogle_pluslinkedinrssyoutube

Catégories

Archives

WP-Backgrounds Lite by InoPlugs Web Design and Juwelier Schönmann 1010 Wien